Histoire & Architecture

HISTOIRE

X-XIème: création de la seigneurie du Mesnil Jourdain et construction d’un donjon féodal sur une motte entourée de douves sèches. La famille du Mesnil Jourdain restera sur ces terres jusqu’en1400 environ et construira au XII ème siècle la première église paroissiale.

XVème: en 1406, Roger d’Hellenvilliers est seigneur du Mesnil. La famille d’Hellenvilliers fait construire l’église actuelle vers 1455  à l’emplacement de la précédente détruite par un incendie, ainsi que le manoir sur rue. Ils s’y installent en abandonnant le château féodal. L’architecture y est encore très défensive: meurtrières, rez-de-chaussée en pierre.

IMG_2506

XVIème: sous l’influence italienne, sur commande de Louis de Hellenvilliers, l’architecte Roulland Le Roux bâtit un petit manoir richement décoré que les Hellenvilliers agrandissent par la suite vers 1580.

DSCN2962

XVIIème: en 1605, La seigneurie du Mesnil Jourdain est adjugée à Robert Leroux, seigneur de Tilly. Construction du bâtiment de style Louis XIII dont l’usage d’origine reste indéterminé. Un aveu de 1668 indique que le château féodal existe encore à cette époque.

IMG_3784

XVIII et jusqu’a nos jours: différents propriétaires se sont succédés. Un grand chantier de restauration est en cours.

ARCHITECTURE Le manoir est composé de plusieurs bâtiments, indissociables de l’église attenante: Le corps d’entrée remonte à la seconde moitie du XVème siècle et constitue la partie la plus ancienne du manoir.

IMG_2513

On le reconnaît à sa grande arcade charretière en plein cintre, accompagnée d’une porte piétonne. Ces portes s’inscrivent dans un bâtiment fait, au RDC, d’un blocage de pierre renforcé d’assises en silex surmonté à l’etage de pans de bois.

A droite de la porte, un bâtiment de pierre et de silex du XVème, premier logis seigneurial, utilisé comme écurie au 19ème est accolé au mur de l’église. Il fut probablement aussi employé comme grange aux dimes.

En entrant dans la cour, le visiteur fait face à plusieurs bâtiments contigus : La tour carrée, qui fut probablement utilisée comme logement pour le curé à certaines époques, et l’écurie, attenantes à l’église.


Ces deux bâtiments étaient probablement défensifs puis qu’il y subsiste un mâchicoulis et une bretèche qui protégeait la porte basse. L’écurie est structurée par des cordons horizontaux et présente un damier de pierre calcaire et silex taillés. Les façades ont été réstaurées et les ouvertures refaites, en particulier de superbes fenêtres à meneaux.

.

Des meutrières subsistent à plusieurs endroits.

10563471_749888001737502_2021688344_n

Puis, dans la prolongation, le bâtiment du porche qui est ordonnancé de la même manière que sur la façade rue et qui possède une intéressante grille en fer forgée, d’origine qui nous fait penser que la piece était probablement la salle des gardes.

IMG_2518

En équerre partent deux bâtiments contigus, entièrement en pan de bois, formant le manoir, le premier ayant été construit après le second. La partie la plus au Nord, à droite,  est un corps d’habitation construit au XVI ème et présentant une grande fantaisie d’architecture , en particulier, une galerie ouverte à l’étage reposant sur des poteaux de bois et une tourelle d’escalier polygonale et décorée de trois registres de croix de Saint André. Le bâtiment a deux niveaux de colombages.

IMG_2525

La façade ouest est entièrement en pans de bois et ouvre sur un jardin clos de mur.

photo-17 copy

Cette façade est ornée de fenêtres à meneaux et vitraux refaites d’après des documents d’époque.

IMG_2537

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s